JUSTICE
Chambre criminelle de
Cour de cassation
            CONVENTION INTERNATIONALE
SURETE NUCLEAIRE
(Vienne 1994)
         
                                                                                                                                                                           
       
     
  La Chambre criminelle de la Cour de cassation met en pièces la Convention Internationale sur la Sûreté nucléaire
Paris Juin-2005

Tommaso Fronte, dans le cadre de son travail soumis aux règles de sûreté nucléaire, a identifié des carences auxquelles il n’a pas adhéré, et qui touchent au moins sept exigences minimales de la Convention Internationales de Sûreté Nucléaire . Il a rapporté les non-conformités par devoir professionnel et il a été licencié, dénigré , harcelé de manière très organisée . Comble des transgressions , il a été condamné par quatre arrêts de la Chambre criminelle de Cour de Cassation . Ces quatre décisions de justice condamnent uniquement T. Fronte, le rapporteur des irrégularités , et sauvegardent un réseau de complicités ou de complaisances qui prospère avec des pratiques à échelle internationale . Les irrégularités organisées ou tolérées à différents niveaux de responsabilité ont été blanchies par la Chambre criminelle de Cour de cassation. Dans ces conditions , la Convention pour la Sûreté Nucléaire n'est qu'un masque pour entretenir l'illusion de la légalité.

  Supreme Court cuts corners  
     
   
 
Convention Internationale sur la Sûreté Nucléaire
Vienne 1994 - France, Loi 95.865.

 
 
Chapitre 1er

 
 
ARTICLE 1er. OBJECTIFS. Les objectifs de la présente Convention sont les suivants :

    i)     atteindre et maintenir un haut niveau de sûreté nucléaire dans le monde entier grâce à l'amélioration des mesures nationales et de la coopération internationale, et notamment, s'il y a lieu, de la coopération technique en matière de sûreté ;


    ii)    établir et maintenir, dans les installations nucléaires, des défenses efficaces contre les risques radiologiques potentiels afin de protéger les individus, la société et l'environnement contre les effets nocifs des rayonnements ionisants émis par ces installations ;

   iii)     prévenir les accidents ayant des conséquences radiologiques et atténuer ces conséquences au cas où de tels accidents se produiraient.

ARTICLE 2. DEFINITIONS. Aux fins de la présente Convention :

    i)    par "installation nucléaire ", il faut entendre, pour chaque Partie contractante, toute centrale électronucléaire civile fixe relevant de sa juridiction, y compris les installations de stockage, de manutention et de traitement des matières radioactives qui se trouvent sur le même site et qui sont directement liées à l'exploitation de la centrale électronucléaire. Une telle centrale cesse d'être une installation nucléaire lorsque tous les éléments combustibles nucléaires ont été retirés définitivement du coeur du réacteur et stockés de façon sûre conformément aux procédures approuvées, et qu'un programme de déclassement a été approuvé par l'organisme de réglementation ;

   ii)     par "organisme de réglementation ", il faut entendre, pour chaque[[>]] Partie contractante, un ou plusieurs organismes investis par celle-ci du pouvoir juridique de délivrer des autorisations et d'élaborer la réglementation en matière de choix de site, de conception, de construction, de mise en service, d'exploitation ou de déclassement des installations nucléaires ;

    iii)     par "autorisation ", il faut entendre toute autorisation que l'organisme de réglementation délivre au requérant et qui lui confère la responsabilité du choix de site, de la conception, de la construction, de la mise en service, de l'exploitation ou du déclassement d'une installation nucléaire.

ARTICLE 3. CHAMP D'APPLICATION. La présente Convention s'applique à la sûreté des installations nucléaires.
 
_     _
       
   
     
                  Préambule  
                     
  CHAPITRE Ier. OBJECTIFS, DEFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION  
      ART.1 Objectifs  
                  ART.2  Définitions  
                  ART.3 Champ d'application  
  CHAPITRE II. OBLIGATIONS  
  A. - Dispositions générales  
                  ART. 4 Mesures d'applications  
                  ART. 5 Présentation des rapports  
                  ART. 6 Installations nucléaires existantes  
  B. - Législation et réglementation  
                  ART. 7 Cadre législatif et réglementation  
                  ART. 8 Organisme de réglementation  
                  ART. 9 Responsabilité du titulaire d'une autorisation  
  C. - Considérations générales de sûreté  
    ART. 10  Priorité à la sûreté   
    ART. 11  Ressources financières et humaines
    ART. 12  Facteurs humains
    ART. 13  Assurance de la qualité  
    ART. 14  Evaluation et vérification de la sûreté  
      ART. 15 Radioprotection  
      ART. 16 Organisation pour les cas d'urgence  
  D. - Sûreté des Installations  
        ART. 17 Choix de site
    ART. 18  Conception et construction  
    ART. 19  Exploitation
  CHAPITRE III. REUNION DES PARTIES CONTRACTANTES  
                  ART. 20 Réunion d'examen  
                  ART. 21 Calendrier  
                  ART. 22 Arrengements relatifs à la procédure  
                  ART. 23 Réunions extraordinaires  
                  ART. 24 Participation  
                  ART. 25 Rapports de synthèse  
                  ART. 26 Langues  
                  ART. 27 Confidentialité  
                  ART. 28 Secretariat  
  CHAPITRE IV. CLAUSES FINALES ET DISPOSITIONS DIVERSES  
                  ART. 29 Réglement des désaccords  
                  ART. 30 Signature, ratification, acceptation  
 
                                                           
     
                  Préambule  
                     
  CHAPITRE Ier. OBJECTIFS, DEFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION  
      ART.1 Objectifs  
                  ART.2  Définitions  
                  ART.3 Champ d'application  
  CHAPITRE II. OBLIGATIONS  
  A. - Dispositions générales  
                  ART. 4 Mesures d'applications  
                  ART. 5 Présentation des rapports  
                  ART. 6 Installations nucléaires existantes  
  B. - Législation et réglementation  
                  ART. 7 Cadre législatif et réglementation  
                  ART. 8 Organisme de réglementation  
                  ART. 9 Responsabilité du titulaire d'une autorisation  
  C. - Considérations générales de sûreté  
    ART. 10  Priorité à la sûreté   
    ART. 11  Ressources financières et humaines
    ART. 12  Facteurs humains
    ART. 13  Assurance de la qualité  
    ART. 14  Evaluation et vérification de la sûreté  
      ART. 15 Radioprotection  
      ART. 16 Organisation pour les cas d'urgence  
  D. - Sûreté des Installations  
        ART. 17 Choix de site
    ART. 18  Conception et construction  
    ART. 19  Exploitation
  CHAPITRE III. REUNION DES PARTIES CONTRACTANTES  
                  ART. 20 Réunion d'examen  
                  ART. 21 Calendrier  
                  ART. 22 Arrengements relatifs à la procédure  
                  ART. 23 Réunions extraordinaires  
                  ART. 24 Participation  
                  ART. 25 Rapports de synthèse  
                  ART. 26 Langues  
                  ART. 27 Confidentialité  
                  ART. 28 Secretariat  
  CHAPITRE IV. CLAUSES FINALES ET DISPOSITIONS DIVERSES  
                  ART. 29 Réglement des désaccords  
                  ART. 30 Signature, ratification, acceptation