JUSTICE
Chambre criminelle de
Cour de cassation
            CONVENTION INTERNATIONALE
SURETE NUCLEAIRE
(Vienne 1994)
         
                                                                                                                                                                                 
         
     
  La Chambre criminelle de la Cour de cassation met en pièces la Convention Internationale sur la Sûreté nucléaire
Paris Juin-2005

Tommaso Fronte, dans le cadre de son travail soumis aux règles de sûreté nucléaire, a identifié des carences auxquelles il n’a pas adhéré, et qui touchent au moins sept exigences minimales de la Convention Internationales de Sûreté Nucléaire . Il a rapporté les non-conformités par devoir professionnel et il a été licencié, dénigré , harcelé de manière très organisée . Comble des transgressions , il a été condamné par quatre arrêts de la Chambre criminelle de Cour de Cassation . Ces quatre décisions de justice condamnent uniquement T. Fronte, le rapporteur des irrégularités , et sauvegardent un réseau de complicités ou de complaisances qui prospère avec des pratiques à échelle internationale . Les irrégularités organisées ou tolérées à différents niveaux de responsabilité ont été blanchies par la Chambre criminelle de Cour de cassation. Dans ces conditions , la Convention pour la Sûreté Nucléaire n'est qu'un masque pour entretenir l'illusion de la légalité.

  Supreme Court cuts corners  
     
   
 
Convention Internationale sur la Sûreté Nucléaire
Vienne 1994 - France, Loi 95-865 .

 
 

D. Sûreté des installations

 
 
ARTICLE 17. CHOIX DE SITE

Chaque Partie contractante prend les mesures nécessaires pour que les procédures appropriées soient mises en place et appliquées en vue :

   i) d'évaluer tous les facteurs pertinents liés au site qui sont susceptibles d'influer sur la sûreté d'une installation nucléaire pendant la durée de sa vie prévue ;

   ii) d'évaluer les incidences qu'une installation nucléaire en projet est susceptible d'avoir, du point de vue de la sûreté, sur les individus, la société et l'environnement ;

   iii) de réévaluer, selon les besoins, tous les facteurs pertinents mentionnés aux alinéas i) et ii) de manière à garantir que l'installation nucléaire reste acceptable du point de vue de la sûreté ;

iv) de consulter les Parties contractantes voisines d'une installation nucléaire en projet dans la mesure où cette installation est susceptible d'avoir des conséquences pour elles, et, à leur demande, de leur communiquer les informations nécessaires afin qu'elles puissent évaluer et apprécier elles-mêmes l'impact possible sur leur propre territoire de l'installation nucléaire du point de vue de la sûreté.

ARTICLE 18. CONCEPTION ET CONSTRUCTION

Chaque Partie contractante prend les mesures appropriées pour que :

   i) lors de la conception et de la construction d'une installation nucléaire, plusieurs niveaux et méthodes de protection fiables (défense en profondeur) soient prévus contre le rejet de matières radioactives, en vue de prévenir les accidents et d'atténuer leurs conséquences radiologiques au cas où de tels accidents se produiraient ;

   ii) les technologies utilisées dans la conception et la construction d'une installation nucléaire soient éprouvées par l'expérience ou qualifiées par des essais ou des analyses ;

   iii) la conception d'une installation nucléaire permette un fonctionnement fiable, stable et facilement maîtrisable, les facteurs humains et l'interface homme-machine étant pris tout particulièrement en considération.



ARTICLE 19. EXPLOITATION Chaque Partie contractante prend les mesures appropriées afin que :

   i) l'autorisation initiale d'exploiter une installation nucléaire se fonde sur une analyse de sûreté appropriée et un programme de mise en service démontrant que l'installation, telle que construite, est conforme aux exigences de conception et de sûreté ;

   ii) les limites et conditions d'exploitation découlant de l'analyse de sûreté, des essais et de l'expérience d'exploitation soient définies et révisées si besoin est pour délimiter le domaine dans lequel l'exploitation est sûre ;

   iii) l'exploitation, la maintenance, l'inspection et les essais d'une installation nucléaire soient assurés conformément à des procédures approuvées ;

   iv) des procédures soient établies pour faire face aux incidents de fonctionnement prévus et aux accidents ;

   v) l'appui nécessaire en matière d'ingénierie et de technologie dans tous les domaines liés à la sûreté soit disponible pendant toute la durée de la vie d'une installation nucléaire ;

   vi) les incidents significatifs pour la sûreté soient notifiés en temps voulu par le titulaire de l'autorisation correspondante à l'organisme de réglementation ;

   vii) des programmes de collecte et d'analyse des données de l'expérience d'exploitation soient mis en place, qu'il soit donné suite aux résultats obtenus et aux conclusions tirées, et que les mécanismes existants soient utilisés pour mettre les données d'expérience importantes en commun avec des organismes internationaux et avec d'autres organismes exploitants et organismes de réglementation ;

   viii) la production de déchets radioactifs résultant de l'exploitation d'une installation nucléaire soit aussi réduite que possible compte tenu du procédé considéré, du point de vue à la fois de l'activité et du volume, et que, pour toute opération nécessaire de traitement et de stockage provisoire de combustible irradié et de déchets directement liés à l'exploitation et se trouvant sur le même site que celui de l'installation nucléaire, il soit tenu compte du conditionnement et du stockage définitif.
 
_     _
       
   
     
                  Préambule  
                     
  CHAPITRE Ier. OBJECTIFS, DEFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION  
      ART.1 Objectifs  
                  ART.2  Définitions  
                  ART.3 Champ d'application  
  CHAPITRE II. OBLIGATIONS  
  A. - Dispositions générales  
                  ART. 4 Mesures d'applications  
                  ART. 5 Présentation des rapports  
                  ART. 6 Installations nucléaires existantes  
  B. - Législation et réglementation  
                  ART. 7 Cadre législatif et réglementation  
                  ART. 8 Organisme de réglementation  
                  ART. 9 Responsabilité du titulaire d'une autorisation  
  C. - Considérations générales de sûreté  
    ART. 10  Priorité à la sûreté   
    ART. 11  Ressources financières et humaines
    ART. 12  Facteurs humains
    ART. 13  Assurance de la qualité  
    ART. 14  Evaluation et vérification de la sûreté  
      ART. 15 Radioprotection  
      ART. 16 Organisation pour les cas d'urgence  
  D. - Sûreté des Installations  
        ART. 17 Choix de site
    ART. 18  Conception et construction  
    ART. 19  Exploitation
  CHAPITRE III. REUNION DES PARTIES CONTRACTANTES  
                  ART. 20 Réunion d'examen  
                  ART. 21 Calendrier  
                  ART. 22 Arrengements relatifs à la procédure  
                  ART. 23 Réunions extraordinaires  
                  ART. 24 Participation  
                  ART. 25 Rapports de synthèse  
                  ART. 26 Langues  
                  ART. 27 Confidentialité  
                  ART. 28 Secretariat  
  CHAPITRE IV. CLAUSES FINALES ET DISPOSITIONS DIVERSES  
                  ART. 29 Réglement des désaccords  
                  ART. 30 Signature, ratification, acceptation  
 
                                                           
     
                  Préambule  
                     
  CHAPITRE Ier. OBJECTIFS, DEFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION  
      ART.1 Objectifs  
                  ART.2  Définitions  
                  ART.3 Champ d'application  
  CHAPITRE II. OBLIGATIONS  
  A. - Dispositions générales  
                  ART. 4 Mesures d'applications  
                  ART. 5 Présentation des rapports  
                  ART. 6 Installations nucléaires existantes  
  B. - Législation et réglementation  
                  ART. 7 Cadre législatif et réglementation  
                  ART. 8 Organisme de réglementation  
                  ART. 9 Responsabilité du titulaire d'une autorisation  
  C. - Considérations générales de sûreté  
    ART. 10  Priorité à la sûreté   
    ART. 11  Ressources financières et humaines
    ART. 12  Facteurs humains
    ART. 13  Assurance de la qualité  
    ART. 14  Evaluation et vérification de la sûreté  
      ART. 15 Radioprotection  
      ART. 16 Organisation pour les cas d'urgence  
  D. - Sûreté des Installations  
        ART. 17 Choix de site
    ART. 18  Conception et construction  
    ART. 19  Exploitation
  CHAPITRE III. REUNION DES PARTIES CONTRACTANTES  
                  ART. 20 Réunion d'examen  
                  ART. 21 Calendrier  
                  ART. 22 Arrengements relatifs à la procédure  
                  ART. 23 Réunions extraordinaires  
                  ART. 24 Participation  
                  ART. 25 Rapports de synthèse  
                  ART. 26 Langues  
                  ART. 27 Confidentialité  
                  ART. 28 Secretariat  
  CHAPITRE IV. CLAUSES FINALES ET DISPOSITIONS DIVERSES  
                  ART. 29 Réglement des désaccords  
                  ART. 30 Signature, ratification, acceptation