RAPPORT DU JUGE DE
COUR DE CASSATION

pourvoi
FRONTE c/AREVA et AREVA NP
                                                                                                                         
                 
 
                                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
      Omissions ou fausses affirmations,
dans le rapport du juge rapporteur chargé du pourvoi FRONTE c/ AREVA et AREVA NP
                                                                                                                             
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                                                                                                                                                               
   





                                                                       
                  1                             2-4                             5                             6                               7                             8                                                                                                                
                                                                                                                                                                                                                                               
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                                                     
          4/ « …M. Degrave énumérait à l’intention de l’intéressé [M. Fronte] les documents de référence pour effectuer sa mission, lesquels étaient en anglais… »                                                                                                   6/ « …Le salarié fait valoir l’infaisabilité du dossier Tacis en 4 mois, mais ce dossier lui avait été confié depuis 1996 et le délai donné l’était seulement pour achever la mission… »                              
                                                                                                                                                                     
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
       

COMMENTAIRE 4.
En apparence le rapport cite textuellement un passage de l’arrêt en examen , mais en le citant il le modifie . Le texte original est le suivant :

"M. Degrave énumérait à l’intention de l’intéressé [M. Fronte] les documents de référence pour effectuer sa mission, lesquels étaient tous en langue anglaise"

La citation contestée élimine le mot « tous » de la phrase « tous en langue anglaise» et fausse ainsi les contraintes de la mission ; les tâches étant soumises aux règles de sûreté nucléaire il est impératif de considérer tous les écrits de catégorie « documents de référence » et rapporter les cas de non-conformité pour les traiter de manière documentée et exhaustive
                           
COMMENTAIRE 6
. Le texte en question, sans le dire explicitement , préconise en réalité des prestations fictives financées par l’argent public, imposées sous peine de licenciement du salarié qui comme M. Fronte refuse d’adhérer à cette pratique illégale.

Car M. Fronte ne pouvait « achever » sa mission soumise aux règles de sûreté nucléaire si les données transmises par d’autres intervenants étaient en russe, langue non contractuelle qu’il ne comprend nullement ; il ne pouvait non plus allouer aux taches des périodes d’absence de l’entreprise ( congé-formation, octobre à fin juin suivant ) ; et à son retour dans l’entreprise, le 1er juillet , il ne pouvait exécuter des tâches soumises aux règles de sûreté sans note de mission ni documents de référence que M. Degrave n’a transmis que le 22 juillet (production 5) . Transgresser ces interdictions revient à effectuer des prestations fictives ( sans données de référence ) avec un personnel travaillant au noir (absent de l’entreprise pour congé-formation ou affecté à d’autres tâches comme en l’occurrence les thermocouples de réacteurs nucléaires ) ; et ces prestations ainsi vidées de contenu et privées des ressources nécessaires sont financées avec l’argent public par la Commission Européenne ; la combine marche parce que le salarié qui comme M. Fronte n’y adhère pas est licencié, dénigré, harcelé sans réelle possibilité de recours .
       
                                                                                                                                                                                                             
                                                                                                                                                                                                                     
                                                                           
          5/ « …S’il y avait des documents en allemand ou russe, ils n’étaient a priori pas cités dans cette note et, dans le cas où les documents au titres anglais auraient été en russe ou en allemand dans le texte, il convenait de le prouver…»             7/ « …l’arrêt constate que 3 mois et 23 jours après le retour du congé de formation le 1er juillet 2007, cet ingénieur n’avait toujours rien fait… »                            
                                                                                                                                                       
                                                                                                                                                                                                                     
                                                                                                                                                 
        COMMENTAIRE 5 . Mais M. Fronte a transmis les preuves ! Il a versé aux débats les écrits prouvant que les documents de référence pour effectuer sa mission n’étaient pas « tous en langue anglaise» . Les documents en question (WNGR 009 et WNGR 013 ) sont fournis en production 6 ( ils étaient en production 26 et 28 en phase d’appel) ; ils figurent dans la liste des « documents de référence pour effectuer la mission ( production 5) ; indéniablement ils contiennent des pages entières de données en allemand ou en russe, comme par exemple les pages en caractères cyrilliques ainsi numérotées :
-- Annex 5 to WNGR 009 sheet 1 of 3 … et suivantes jusqu’à 3/3
--Annex 6 to WNGR 009 sheet 1 of 2 … et 2/2
--Annex 7 to WNGR 009 sheet 1 of 9 … et suivantes jusqu’à 9/9
--etc…

Ces écrits versés aux débats sont dénaturés par l’affirmation : « tous les documents étaient en langue anglaise »
                           
COMMENTAIRE 7
. L’arrêt d’appel ne constate pas ces chiffres et le calcul du rapport de la Cour de cassation cache des impossibilités matérielles dénoncées par le pourvoi.

Notamment, entre le début de la mission confiée à M. Fronte le 22 juillet et la fin de la même mission décidée par l’employeur le 23 octobre de la même année, il ne s’écoule pas 3 mois et 23 jours mais 3 mois , à l’issue desquels il est abusif d’exiger 4 mois de prestations .

Par ailleurs, en affirmant que « cet ingénieur n’avait rien fait » le rapport de Cour de cassation assimile à de l’inactivité le contrôle des données que M. Fronte a effectué sur des tâches soumises aux règles de sûreté nucléaire. Ce critère aberrant ne saurait être imposé sous peine de licenciement .
       
                                                                                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
 
                                                                                                       
                                                                                                                                                                                                                       
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

2008-2009