L'affaire Alfred Dreyfus transposée au nucléaire et infligée à Tommaso Fronte
 




 
                                                 

 

Comité scientifique et éthique d'Areva.

Membres du Comité     lettre au Prof. CHARPAK     réponse du Prof. CHARPAK     Lettre au Comité: F. Ewald...


Monsieur Georges CHARPAK, prix Nobel de Physique, est membre du comité scientifique et éthique d'AREVA.

 

Il a été questionné sur la violation des règles de sûreté, sujet stratégique pour les opérateurs du nucléaire.

 
           



 

 

Lettre au professeur Georges CHARPAK , Prix Nobel de Physique

                                                           
                 
                 
                 
   

 

     
                     

Saint Leu , 16 mars 2007

           
   

 

 

 

     
           

Monsieur,


Le groupe AREVA vous énumère parmi les membres de son « comité scientifique et éthique composé de représentants éminents de la société civile » et apprécie le fait de pouvoir ainsi « bénéficier de conseils avisés ».

Je vous saurais gré d’indiquer comment avez-vous conseillé AREVA sur les deux sujets suivants qui nous concernent tous car ils sont décisifs en matière de sûreté nucléaire :

           
                     

 

           
           

a) élimination du personnel qui ne déroge pas aux obligations professionnelles et n’adhère pas aux violations des règles de sûreté nucléaire ;

           
                     

 

           
           

b) prestations et livraisons de matériels sans dossiers de sûreté conformes, ayant pour objet ou destination des réacteurs de centrales nucléaires en exploitation .

           
                     

 

           
           

Les deux points précédents correspondent à des pratiques dont la réalité et la gravité ont certainement retenu l’attention des membres du comité scientifique et étique d’AREVA .

Dans l’espoir de connaître comment vous avez traité les deux sujets précédents ,

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.


Tommaso Fronte