Les malveillants
Je ne siffle pas la Marseillaise…tout au plus je siffle A. Lauvergeon présidente d’AREVA

                       
    A
TTENTIFS ENSEMBLE c’est le message affiché dans les transports en commun pour mettre en garde le public contre vandales et terroristes; mais il n’y a pas qu’eux à surveiller; c’est pas eux les responsables des effondrements du plafond du parlement à Strasbourg, de l’aérogare à Roissy, de la passerelle d’accès au Queen Mary à St Nazaire… autant de lieux recevant un public ignare .
       

voir commentaire publié le 12/11/2008 par

   
                                                              Les Malveillants , par J. Attali    
      Attentifs ensemble     Le risque s’accroît si, comme dans le nucléaire, pour gérer un danger qui peut être catastrophique, difficilement prévisible ou à effet retardé, il faut appliquer des règles sophistiquées est coûteuses ; là c’est le terrain fertile des forfaits aux règles et contrôles de sécurité (FARCS).
« Il ne faudra plus alors parler de vandalisme» dirait J. Attali. Parler de quoi alors ? Le souci pour la disponibilité du bien commun et la sécurité d’autrui s’évapore sous l’action de pratiques lucratives inconsidérées.


:::
La Chambre Criminelle de la Cour de Cassation a prononcé 4 arrêts contre moi; rien que contre moi ; je n’ai pas approuvé les dossiers de dispositifs qui s’étaient distingués pour des incidents, dont une fuite sur réacteur nucléaire, confidentielle, c’est à dire non notifiée malgré les obligations de convention INES (International Nuclear Events Scale).
        Les incidents qui retardent les trains depuis quelques semaines peuvent apparaitre anecdotiques. Et ils le sont peut etre. Des gens bloquent des locomotives en lançant des pierres ou en organisant des courts-circuits sur les lignes à haute tension du TGV. Ce sont peut etre des vandales...
texte complet
   
           
Mes rapports ont fini par obliger les Autorités à enquêter et confirmer les irrégularités. Riposte: sanctions contre le rapporteur, moi. C’est pure illégalité. En succomberai-je? Pour l’heure je me sens la tête forcée sous l’eau ; A. Nuée, magistrat très diseur devant la Commission Outreau, a signé contre moi un Avis imbuvable; une page de cet Avis, analysée à titre d’exemple, comporte à elle seule 5 affirmations fausses et une omission en faveur d’AREVA. Vérifiable en 10 minutes. Après plus d’un mois – délai légal – le Premier Président de la Cour de Cassation n’a pas encore tranché au sujet de l’Avis en question ; serai-je seulement entendu , vu que l’Avis me concerne ? Dans l’attente, mon lot c’est le chômage et l’huissier qui agit sur mandat de quelqu’un basé à l’IRSN – S comme sûreté, N comme nucléaire . Quand je peux sortir la tête de l’eau je souffle et aussitôt je siffle pour alerter – « whistleblower » , en anglais. Je ne siffle pas la Marseillaise…tout au plus je siffle A. Lauvergeon présidente d’AREVA, membre de commissions et comités divers dont certains spécialisés en éthique.

::: Devenu moi-même racaille , je m’aperçois que je ne suis pas seul ; malveillants malfaisants méchants mauvais… tous sifflent pour des raisons parfois très diverses; allez savoir… Marianne reconnaîtra les siens.

                       
          Tommaso Fronte                                                      
                                               
            Marianne Liberté Egalité Fraternité                        
                                                                             
                                                                             

© 2008