La raison de L'Express
La raison du silence .

                       
      B
onté: «le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point» pense Pascal, pour qui la raison peut avoir des aspects discordants.

Beauté
: André Le Nôtre , architecte jardinier , forge avec la raison géométrisante une poétique qui plie la nature sans la mortifier; la forêt devient œuvre d’art vivante (Vaux le Vicomte, Versailles…) dont la beauté glorifie le seigneur qui en est le maître.

Esprit: après Pascal, Simone Weil; elle fait du mysticisme, dialectiquement alternatif à la raison, un outil pour approcher le réel comme expérience révolutionnaire d’une clarté hallucinante. Pour cette philosophe attachante «l’attention est prière » (La pesanteur et la grâce. XXVI).
.
       

voir commentaire publié le 6/1/2009 par

   
                                                              La raison de L'EXPRESS, par J. Attali    
   

Attentifs ensemble
Siège d'AREVA, 33 rue de La Fayette, Paris

(Arch. F. Balleyguier, 1932)

    Le Bon , le Beau et le Spirituel .

::: Avec la raison on se croirait donc outilliés et bien entraînés pour déjouer les pièges et franchir les obstacles, mais en pratique le bon, le beau et le spirituel peuvent tourner au western spaghetti , comme dans l'épisode ci-après indiqué.

:::C'est en France que cela se passe; le Bon est joué par le CSSIN (Conseil Supérieur de Sûreté et Information Nucléaire); ses membres, dont une journaliste de l’Express, sont nommés par un ministre de tutelle pour informer le bon peuple sur le nucléaire. Le Beau est incarné par AREVA. Le Spirituel, celui dont l’attention se doit d'être un sacerdoce, c’est moi, chargé de matériels classés au plus haut des exigences pour réacteurs nucléaires.
        L'essayiste et écrivain signe des éditoriaux dans nos colonnes depuis 1998, mais est un lecteur depuis toujours. Pour lui, ce journal a démontré que rien n'est plus révolutionnaire qu'une analyse rationnelle du réel.
texte complet
   
           
Je relève des forfaits aux règles et contrôles de sûreté (FARCS), je n’y adhère pas et, par obligation professionnelle, je les rapporte; mais le Beau sauvegarde ses pratiques lucratives et me sanctionne; il me fait même condamner en justice ! J’alerte du scandale le CSSIN et c'est là un dilemme pour l’Express: comment servir le Bon , c'est à dire le CSSIN, comment informer sans se fâcher avec le Beau, AREVA ? Il s'ensuit un silence.

Oui mais comment le silence alors que le journaliste doit informer, surtout s’il est du CSSIN?

Pas de panique, la raison à réponse à tout et voici comment:  

dans un texte classique, un autre, il est dit que « la raison du plus fort est toujours la meilleure »; le plus fort ce n’est pas moi, qui suis désormais condamné par quatre arrêts de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation; plus fort, c’est A. Lauvergeon présidente d’AREVA, qui le silence aidant soutient les pratiques lucratives en question.

Dans ce cas la raison de l’Express est au service de la raison de A. Lauvergeon, plus forte . Silence total donc.


                       
          Tommaso Fronte                                                      
                                               
                           
      Versailles - Allée vers bassin de Neptune (André Le Notre 1613-1700)                        
                                                         
                                                         
                                                                             

© 2008