Incident nucléaire : le démantèlement du site de Cadarache suspendu
Publié le 15/10/2009 à 08:02 - Modifié le 16/10/2009 à 13:12 Le Point.fr

Par Marc Vignaud


Extrait de l'article :

...Cette décision intervient après que le CEA a signalé à l'ASN, le 6 octobre, un problème constaté lors d'opérations d'assainissement de son atelier de technologie du plutonium (ATPu), exploité par Areva et à l'arrêt depuis 2003, situé à Cadarache. Le CEA a affirmé avoir repéré des dépôts de plutonium supérieurs à ses prévisions lors du démantèlement de boîtes à gants, enceintes étanches dans lesquelles est stockée de la matière nucléaire... Selon les conclusions de l'Autorité, les dépôts "évalués à environ 8 kg pendant la période d'exploitation de l'installation" étaient en fait "de l'ordre de 22 kg" et le CEA "estime que la quantité totale pourrait s'élever à près de 39 kg" ...

             
    Réaction de T. Fronte                        
      G
RAVITE. L'incident ridiculise la méthode de comptabilité du plutonium qui soi-disant se fait en grammes mais avec des incertitudes de... plusieurs kilogrammes . Et le retard dans l'inventaire exact n'est pas de l'ordre des mois mais de plusieurs années, car le kilo de Pu ne pousse pas subitement et spontanément comme les champignons.
       

voir commentaire publié le 15.10.09 par Le Monde

   
                                                              Texte de l'article de Le Monde .    
    Louis XV:"Après moi le déluge"

    :::: NORMAL. Il faut ternir compte des moeurs qui gouvernent le nucléaire. Moi je me suis trouvé en devoir professionnel de critiquer et de rapporter ce qui au CEA a explosé 2 fois et sur réacteur nucléaire a occasionné des incidents à chaque fois occultés afin de sauvegarder des pratiques lucratives; la gravité des faits rapportés a été confirmée par les autorités de sûreté, après quoi le silence a été renforcé: moi , le rapporteur, j'ai été licencié, dénigré, harcelé et condamné notamment par 4 arrêts de Chambre criminelle de Cour de cassation; ces sanctions sont contraires à la loi, mais le nucléaire s'autorise des méthodes dignes d'une maffia.

:::: DANS CES CONDITIONS les anomalies, au lieu d'être rapportées et rectifiées, sont cachées avec un effet cumulatif dans le temps; la déontologie dominante devient "après moi le déluge" et entre-temps les individus sans scrupules ne se privent pas d'en profiter un max en toute impunité.

Tommmaso Fronte
        La sécurité des sites nucléaires revient sur le devant de la scène. Mercredi, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a décidé de classer au niveau 2 (sur 7) de l'échelle Ines un "incident" survenu sur un site du Commissariat à l'énergie atomique de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône. L'arrêt des travaux sur cette installation en cours de démantèlement a été également ordonné.
....
article complet
   
   
H. Rigaud, Portrait de Louis XVI en habit de sacre. 1715. Chateau de Versailles
                                 
                                                           
    Réplique d'un lecteur sous pseudonyme "Supernova9001"                        
                                                           
    SUpernova9001 @FRONTE jeudi 15 octobre | 12:04

J'ai passé 10 ans au CEA et maintenant 10 ans à l'ASN et je n'ai jamais entendu parler de vous ou des incidents auxquels vous faites référence. Monsieur vous faites de la désinformation. J'ai été amené à déclarer ou critiquer des incidents bien plus dangereux que celui-ci et je n'ai jamais été licencié. De plus votre commentaire montre bien que vous ne connaissez pas le domaine du nucléaire puisque vous n'êtes même pas au courant que le CEA n'exploite pas de centrale (c'est EDF). En tout cas ça m'a fait rire 5 min, merci pour la pause."
                       
                                                           
                                                           
    Réponse de T. FRONTE au lecteur sous pseudonyme "Supernova9001"                        
                             
    FRONTE Droit de réponse à la critique de Supernova9001 jeudi 15 octobre | 16:05

@ Supernova9001 : En ce qui me concerne, les 4 (quatre !) arrêts prononcés contre moi par la Chambre criminelle de la Cour de cassation sont consultables par qui s'en donne la peine, car mon pseudo est aussi mon nom, et ces actes confirment ce que je soutiens. En ce qui vous concerne, les 10 ans que vous auriez passé au CEA et autant à l'ASN ne sont pas incompatibles avec ce que vous affirmez, à savoir que vous n'êtes pas au courant : c'est la spécialité maison. Si vous avez rapporté sans problèmes des incidents, peut-être n'étaient-ils pas aussi embarrassants que ceux rapportés par moi par devoir professionnel. Si j'en disais plus je serais sûrement "modéré". Enfin si mon cas vous a fait rigoler, sachez que moi, au contraire, je risque ma peau. Tommaso Fronte.
                       
                             
                             
                                                           
 
          ::: Réactions de Tommaso Fronte, publiées par Le Point    
                                             
       
         
       
                                             
       
                                             
       
               



                         
                                                                             

© 2009