La négociation sur le stress au travail reste en panne
LE MONDE | 21.10.09 | 14h48• Mis à jour le 22.10.09 | 10h33

 

Voici la réaction de Tommaso Fronte, publiée par Le Monde [500 caractères maximum]

             
                             
      Mr.
Darcos, Monsieur le ministre, agissez où l’Etat est majoritaire, réagissez quand par exemple moi, par devoir, je rapporte des violations de règles de sûreté nucléaire et je suis de ce fait licencié, dénigré, condamné par 4 arrêts de Chambre criminelle de Cour de cassation,
       

voir commentaire publié le 22.10.09 par Le Monde

   
                                                              Texte de l'article de Le Monde .    
     
... avec saisie de biens et du compte bancaire… On veut que mort ou vif je me taise sur des modalités de travail dignes de la délinquance, j’en crève, j’alerte et la réaction n’est que silence et censure !

Tommmaso Fronte
        La mise en oeuvre des négociations sur le stress au travail s'annonce difficile. Un accord national interprofessionnel (ANI), déclinaison d'un texte européen de 2004, a été signé en juillet 2008, mais depuis il ne s'est pas passé grand-chose. Aucune branche professionnelle n'a conclu d'accord....
texte complet
   
       
Le char de foin [détail] J. Bosch
                           
 
          ::: Réactions de Tommaso Fronte, publiées par Le Monde    
                                             
                                             
         
                                             
       
               



                         
               



                         
                                                                             

© 2009