Lagarde : Proglio doit «s'occuper de ses dossiers»
G.Puech (lefigaro.fr)
20/11/2009


             
            extraits  



                         
      L
a ministre de l'Economie a réagi aux récentes déclarations du futur patron d'EDF, Henri Proglio, estimant qu'il avait déjà «beaucoup à faire» avant de réformer le nucléaire français....
             
            texte complet de l'article                          
               



                         
                     



                         
                             
    Réaction de Tommaso Fronte. Texte publié dans lefigaro.fr                        
      I
NSECURITE OPERATIONNELLE ET REGLES DE SURETE NUCLEAIRE.

Malgré l'injonction de Mme la ministre C. LAGARDE demandant à chacun de "s’occuper de ses dossiers" , il y en a un qui n'est traité convenablement par personne, celui des règles de sûreté nucléaires, cause d'insécurité contractuelle et opérationnelle , avec impact économique lourd aussi bien en phase de construction des nouvelles centrales EPR (coût de Olkiluoto +75%) qu'en phase d'exploitation (1 réacteur sur 3 à l’arrêt en oct-nov 2009) . La situation est intenable en l'état et pour s'en rendre compte, reportez-vous aux 4 arrêts (quatre!) que la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Paris a prononcés contre un seul et unique ingénieur , rapporteur d'infractions aux règles de sûreté nucléaire; en France ce cas embarrassant est maintenu dans la discrétion, mais les Finlandais savent lire et en tirer les leçons et les traduire en comportement… les méthodes qui consistent à découvrir les écarts et les carences des matériels tardivement (voir contrôle-commande de l’EPR rejeté par les organismes NII, STUK et l’ASN) risquent de coûter fort cher aux adeptes, surtout si les installations sont situées dans des pays comme l'U.K. ou les U.S.A. Croyez bien que je parle en connaissance de cause. Tommaso Fronte
             
                                                                   
          La situation est intenable en l'état et pour s'en rendre compte, reportez-vous aux 4 arrêts (quatre!) que la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Paris a prononcés contre un seul et unique ingénieur , rapporteur d'infractions aux règles de sûreté nucléaire; en France ce cas embarrassant est maintenu dans la discrétion, mais les Finlandais savent lire et en tirer les leçons et les traduire en comportement… les méthodes qui consistent à découvrir les écarts et les carences des matériels tardivement (voir contrôle-commande de l’EPR rejeté par les organismes NII, STUK et l’ASN) risquent de coûter fort cher aux adeptes, surtout si les installations sont situées dans des pays comme l'U.K. ou les U.S.A. Croyez bien que je parle en connaissance de cause. Tommaso Fronte.              
                                                                   
                         
                         
                                   
                                             
    Textes publiés                                            
          :::    
                                             
                                             
       
                                             
       
               



                         
               



                         
                                                                             

© 2009