Nucléaire: les pistes du rapport Roussely
Par Frédéric de Monicaud - 16 Mars 2010
             
      L'
État sera en première ligne pour conduire les entreprises françaises à l'international.

... Certes, les travaux de la commission Roussely ne sont pas encore définitivement terminés. Il n'empêche....

... EDF en tête
Deuxième point : les industriels. La commission Roussely devrait affirmer la prééminence d'EDF sur la filière, au nom de l'expertise connue et reconnue de l'électricien, qui exploite aujourd'hui la totalité du parc de centrales en France...

... Dernier point enfin, et non des moindres, l'avenir d'Areva. La commission Roussely devrait préconiser le modèle intégré d'Areva...
...
             
            texte de l'article                          
               



                         
     



                         
   

Commentaire par Tommaso Fronte.

                       
                                   
      D
ans les années '90 EDF était "en tête" et c'était la cascade de retards sur les centrales N4 et l'échec intégral du contrôle-commande P20. La concurrence sur le marché accessible de construction nucléaire(remplacement de générateurs vapeur...) devint si âpre que FRAMATOME pensa s'associer à KWU(SIEMENS) au lieu de se bagarrer;
           
   
pistes

 
la traversée de l'"hiver nucléaire" fut pavée de bonnes intentions de collaboration franco-allemande après quoi, nous y sommes, voilà l'enfer; la crise énergétique fait émerger une clientèle disparate en termes économico-politiques et les centrales proposées ne sont pas techniquement comparables (EPR, APR, VVER...); la diversité rappelle celle des produits dérivés de la finance dont la sophistication a empêché le contrôle jusqu'à une perte de confiance conduisant à une crise coûteuse... pour les usagers. Comme les banquiers, les nucléocrates sont inamovibles, car comme la finance, on ne peut se passer d'énergie. Or que demande-t-on à F. Roussely, une régulation pour éviter les crises ou l'efficacité qui caractérise le monde des affaires?
             
           Actuellement c'est le profit en dépit des règles; exemple, quatre arrêts de la Chambre criminelle de la Cour de cassation sanctionnent une seule et unique personne -moi-qui par devoir professionnel a rapporté des irrégularités de sûreté nucléaires exercées à échelle internationale: certains clients adorent, d'autres pas! Quel sera le choix de F. Roussely ?

Tommaso Fronte (www.fronte.org)
             
                         
                                   
                                             
 
          :::    
                                             
       
         
       



   
     
               



                         
                                                                             

© 2009