Silvio Berlusconi à Paris pour parler nucléaire et défense avec Nicolas Sarkozy
8 Avril 2010
             
      U
n an après la signature d'un accord de partenariat "historique", le dossier atomique constituera le plat de résistance des discussions réunissant à la mi-journée Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi et leurs ministres à l'Elysée. Pas moins de sept accords intergouvernementaux ou industriels doivent y être paraphés par les autorités ou les entreprises françaises (Areva, EDF) et italiennes (Enel, Ansaldo Nucleare), en matière de sûreté, de gestion des déchets, de formation ou d'échanges techniques.

...
             
            texte de l'article                          
               



                         
     



                         
   

Commentaire par Tommaso Fronte.

                       
                                   
      L
a transposition du nucléaire français à l'Italie semble facile si en s'en tient aux affinités: producteurs d'électricité de taille nationale en France (EDF) et en Italie (ENEL), constructeurs proches des pouvoirs publics en France (AREVA) et en Italie (ANSALDO), Autorité de sûreté inexistante en Italie, elle sera crée à l'image de celle française...
           
                         
        Mais attention aux différences, surtout dans le traitement des conflits . En Italie il y a des journalistes teigneux, des juges non asservis à l'exécutif de l'Etat et donc il est risqué de tabler sur la transgression des lois pour des périodes prolongées comme celles qui caractérisent l'industrie nucléaire. En France la Chambre criminelle de Cour de cassation a émis quatre arrêts contre une seule personne qui a refusé d'adhérer à des pratiques lucratives et a rapporté les transgressions aux règles de sûreté nucléaire; cela ne pourrait se faire en Italie sans que de telles décisions de justice soient critiquées et attaquées; en France la presse a observé un silence respectueux et cette aptitude du nucléaire français de s'entourer de discrétion peut sembler un atout; dans certains cas elle devient une fragilité; on l'a constaté en Finlande et le phénomène pourrait se produire en Italie, avec des modalités différentes issues du ras le bol contre la maffia.

Tommaso Fronte
                       
                                             
 
          :::    
                                             
       
         
       



   
     
               



                         
                                                                             

© 2009