Berlusconi à l'Elisée...
Guillaume Delacroix - 9 Avril 2010
             
      U
n an après la signature d'un partenariat dans le nucléaire visant à relancer l'atome en Italie, la coopération entre les deux électriciens, EDF et Enel, entre « dans sa phase de mise en oeuvre », explique-t-on à l'Elysée

...
             
            texte de l'article                          
               



                         
     



                         
   

Commentaire par Tommaso Fronte.

                       
                                   
      T
ransposer ce qui a fait le nucléaire en France se dessine comme la voie à parcourir en Italie, mais ces pays similaires pour leurs exploitants de taille nationale (EDF, ENEL) et leurs constructeurs liés à l'Etat (AREVA, ANSALDO), se comportent cependant différemment face aux conflits.
           
                         
        Ne pas oublier qu’en Italie un referendum a autrefois arrêté la construction très avancée de centrales nucléaires, suite à des controverses, inconciliables plus encore que celles de l’EPR en Finlande. La presse italienne n'est pas docile et les magistrats sont capables d'indépendance. Il serait difficile de sanctionner en toute impunité le responsable qui refuserait d'adhérer à des transgressions de sûreté et de faire en sorte qu'il soit, comme en France, condamné par 4 arrêts de la Chambre criminelle de Cassation sans une ligne sur la presse! La robustesse du nucléaire Français étant le silence dont il sait s'entourer, dans certains pays cela devient une fragilité.
Tommaso Fronte
                       
                                             
 
          :::    
                                             
       
         
       



   
     
               



                         
                                                                             

© 2009