DROME / POLEMIQUE
Vins : « si on reste "AOC Tricastin", je me retirerai »
De la Rédaction du DL, 20 Mai 2010
             
      L
e scénario était presque parfait. L'appellation d'origine contrôlée (AOC) Tricastin touchait un gros chèque du groupe Areva deux ans après l'incident du 8 juillet 2008 et l'investissait dans la promotion de sa nouvelle appellation. Mais voilà : si l'argent vient d'être versé en mars, le changement de nom piétine....
...

... L'emblématique président du Tricastin affirme ainsi pour la première fois qu'il est prêt à jeter l'éponge : "Si on reste "Tricastin", je me retirerai"....
             
            texte de l'article                          
               



                         
     



                         
   

Commentaire par Tommaso Fronte.

                       
                                   
      E
st-ce le vin qui est altéré par la proximité des centrales nucléaires ou est-ce l'opacité du nucléaire qui fait douter irrémédiablement de la qualité du vin produit dans les environs des centrales?
           
                         
              En tout cas , l'opacité qui gouverne le nucléaire est une réalité vérifiable; la Chambre criminelle de Cour de cassation à prononcé 4 arrêts contre un seul et unique ingénieur, moi, qui a refusé d'adhérer à la transgression des règles de sûreté et les a rapportées par obligation professionnelle. Les sanctions cotre le rapporteur assurent certes le silence, mais après comment croire à ce qui touche au nucléaire? Déguisements, nouvelles étiquettes... il s'agit toujours de la même opacité maudite à laquelle le nucléaire ne sait renoncer.



Tommaso Fronte
                       
                                                             
 
          :::    
                                             
       
         



     



       
     
               



                         
                                                                             

© 2009