Les élèves français moins bons en maths

Natacha Polony , 14 Juin 2010
             
      C'
est une simple phrase, au détour du prérapport de la commission Attali pour la libération de la croissance, remis mardi 8 juin au président de la République. Rappelant les chiffres déjà cités par le dernier rapport de la Cour des comptes, la commission, dont le travail s'intitule «Quelle croissance pour la France de 2010 à 2020?», estime que «le recul de la maîtrise des mathématiques en fin de primaire risque en particulier d'aggraver à terme le déficit d'ingénieurs constaté depuis plusieurs années». Une pénurie qui se nourrit du désamour des étudiants pour les filières scientifiques de l'enseignement supérieur, en particulier à l'université.
[...]

Mais ce sont les méthodes qui sont essentiellement au cœur de la polémique. Les programmes de 2008 étaient accusés, notamment par Roland Charnay, formateur à l'IUFM de Lyon et coauteur des programmes de 2002, de «privilégier le seul entraînement» et donc «d'affaiblir la compréhension». Au Grip, on estime au contraire que «demander aux enfants de construire eux-mêmes les savoirs mathématiques, cela s'apparente à du jeu de piste, pas à une démarche scientifique» .
             
            texte de l'article                          
               



                         
    Commentaire par Tommaso Fronte.                        
                                   
      L
a Commission Attali s'inquiète de la faiblesse en maths des élèves, mais... voici un exemple au sujet des diplômés.
           
                         
              Employeur : " Le 22 juillet vous avez été chargé d'une mission de 4 mois; vous ne l'avez pas terminée le 23 octobre; votre licenciement s'impose"

Salarié: "Du 22 juillet au 23 octobre il n'y a pas 4 mois, mais 3"

Employeur: " Vous dites avoir buté sur des données en russe, alors que les documents qui vous ont été remis par note du 22 juillet sont tous en anglais".

Salarié: " Les documents écrits en caractères russes ne sont pas en anglais!"

Employeur:" Vos critiques sont inadmissibles! Licencié"


Le salarié licencié c'est moi. Chargé d'une mission financée à 100% par l'argent public, je n'ai pas adhéré aux pratiques crapuleuses et s'agissant de matériels classés au plus haut des exigences de sûreté nucléaire (RIC, Instrumentation Coeur Réacteur) j'ai établi des rapports suivant les obligations légales. J'ai été dénigré et sanctionné par 4 arrêts de Chambre criminelle de Cour de cassation.


L'employeur est une entreprise étroitement contrôlée par l'Etat, présidée par une personne diplômée de l'Ecole des Mines; les méthodes, plus que les maths et la technique rappellent celles d'une maffia.


La Commission Attali qui s'inquiète des jeunes devrait considérer les moeurs des Mineurs (de l'Ecole des Mines) qui figurent au nombre de ses membres ou conseillers.

Tommaso Fronte
       

texte adressé à la Commission Attali pour la Libération de la Croissance

message posté à la Commission Attali pour la Libération de la Croissance

   
           

             
                                                             
 
          :::    
                                             
       
         



     



       
                                                                             
               



                         
                                                                             

© 2009