AREVA: Lauvergeon défend son bilan
7 juillet 2011
             
      L'
L'ancienne patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, a reproché à l'Etat, actionnaire à plus de 90% du groupe nucléaire public, d'avoir eu une "stratégie fluctuante" au cours des ans, dans un entretien accordé au quotidien Le Monde.

"Nous aurions pu rêver d’un Etat plus constant! Dans une entreprise publique, l’actionnaire doit être un grand stratège", déclare Mme Lauvergeon, remplacée début juillet, sur décision du gouvernement, par son ancien adjoint Luc Oursel.
...

             
            texte de l'article                          
               



                         
    Commentaire par Tommaso Fronte.                        
                                   
      D
ans son bilan de 10 ans à la tête d'AREVA, Anne Lauvergeon se garde bien d'évoquer ce qui l'a rendue non fréquentable au point peut-être de devoir être éloignée:

           
         

LE RAPPORTEUR


LE BILAN
    elle a soutenu un litige qui comporte plus d'une vingtaine de décisions de justice, dont 4 de la Chambre criminelle de Cour de cassation, prononcées toutes et uniquement contre une seule et unique personne, le rapporteur de transgressions de règles de sûreté .

Condamner le rapporteur d'irrégularités, c'est le comble des transgressions en matière de sûreté; cela a impliqué la violation de lois et règlements et la complicité ou la complaisance de responsables d'organismes de sûreté, de ministres de tutelle dans différents pays, de présidents d'institutions internationales comme l'UE, l'AIEA ... Anne Lauvergeon, en défiant les conventions internationales, dont celle de la sûreté nucléaire (CSN Vienne 1994), a dépassé des limites; d'autres on dû sauver les apparences, par exemple en sacrifiant l'état de droit: VOIR ICI DOCUMENT http://www.fronte.org/Justice/Rapport%20de%20Cour%20Cassation/index.htm . Le grand public ignore ces faits, mais dans les milieux informés des exploitants de centrales ou du G8, du G20, de l'AIEA, on doit rigoler doucement quand le président de la République vante la sûreté des installations qu'il propose; c'est grotesque, pour peu que son discours soit comparé aux transgressions qui ne sont pas un mystère et qui sont passées sous silence par Anne Lauvergeon .

Fronte Tommaso
             
                         
           

                                                     
             

       

   
           

                                                     
                                                             
 
          :::    
          :::    
                                             
         



     



       



       
                                                                             
               



                         
                                                                             

© 2009